Sanctuaire Marie Reine des Coeurs de Montreal
Accueil Monfort Mission Prières et réflexions Activités Services Associés Fondation Contact Homélie Carte du site

Survol de l'histoire des montfortains au Canada

Le P. de Montfort rêvait de venir en Nouvelle-France; mais, en 1706, le pape le confirme dans sa mission de missionnaire dans son propre pays...

Entre 1880 et 1904, des lois antireligieuses interdisent à toutes fins pratiques les activités des communautés religieuses en France. Pour assurer la formation de leurs recrues, bon nombre d'entre elles choisissent de s'installer ailleurs. C'est le cas des montfortains, qui avaient jusque là été une communauté régionale du nord-ouest de la France... À peu près au même moment (1883). M. Rousselot, p.s.s., curé de Notre-Dame à Montréal, réussit à faire venir au Canada les premiers montfortains, qui prendront la responsabilité d'un orphelinat à un endroit des Laurentides qui deviendra Montfort dès l'année suivante. Très peu de temps après, la communauté en ouvre un autre tout près de là, à Huberdeau, qui comprendra aussi un petit séminaire de 1898 à 1908. Ces premiers établissements seront abandonnés à la fin des années '30. Montfort demeurera le lieu du noviciat des Frères jusqu'au début des années '40.

En 1887, l'archevêque d'Ottawa confie la nouvelle paroisse Notre-Dame de Lourdes Cummings Bridge, (qui deviendra Eastview, puis VANIER) aux montfortains. Rapidement, un noviciat est construit à Cyrville (Ont.) et un scolasticat, tout près de l'église de Vanier. D'abord destiné à accueillir des candidats venant de France et des Pays-Bas, ces maisons ouvriront leurs portes à des canadiens. Le premier canadien à joindre la communauté fait ses premiers voeux en 1903... Voici une chronologie de quelques autres événements marquants:

1894 Dorval: Paroisse La Présentation de la S.V., et plus tard Procure des Missions, qui déménage à Montréal en 1991.
1904 Fondation du Messager de Marie-Reine-des-Coeurs rescapé en 1971 (Regard de Foi); abandonné en 1989.
1908 Papineauville: Petit Séminaire
1910 Vanier Grotte Notre-Dame de Lourdes
1922 Lauzon (Maison de missionnaires itinérants, déménage à Nicolet en 1969)
1928 Nicolet (Noviciat et Maison de retraites fermées)
1931 Érection canonique de la Province Canada-USA (USA séparés en 1947)
1936 P. Pierre Jalbert, premier provincial canadien
1940 Nicolet: Villa du Rosaire (Retraites fermées, jusqu'en 1956)
1941 Upper Melbourne-. Noviciat des Frères (joint à celui des Pères en 1966)
1946 Jonquière, paroisse Ste-Marie-Médiatrice
1952 Drummondville (Maison de retraites fermées)
1968 Montréal: paroisse Marie -Reine -des-Coeurs après Ste-Hélène puis St-Joseph, laissée en 1960 pour le Sanctuaire
1958 North bay:. paroisse St-Vincent-de-Paul
1958 Fondation de la mission de PAPOUASIE-NOUVELLE-GUINÉE
1960 Montréal: Sanctuaire Marie-Reine-des-Coeurs
1961 Montréal: Retraites fermées (abandonné en 1988)
1964 Papineauville, construction d'un nouveau séminaire
1972 Fermeture du séminaire. les montfortains demeurent dans la région jusqu'en 1984, en charge de plusieurs paroisses (Papineauville, Plaisance, Thurso).
1973 Incendie du scolasticat à Vanier. Location, puis achat d'une résidence pour étudiants à OTTAWA.
1981 P. Gérard Lemire, premier canadien à être élu Supérieur Général.

Les premiers montfortains arrivés au pays ont entrepris très tôt la MISSION MISSION PAROISSIALE (RETRAITES PAROISSIALES), en continuité avec saint Louis-Marie et ses successeurs. On doit souligner que notre congrégation semble être la seule à avoir conservé une équipe de prédicateurs au cours des années difficiles (1970...). Depuis un siècle, des milliers de paroisses francophones (Québec, Nouveau-Brunswick, Ontario, Manitoba, Saskatchewan, Nouvelle-Angleterre) ont reçu les prédicateurs montfortains. Ce ministère est encore très actif. Le pied-à-terre de l'équipe est à Drummondville, mais des confrères d'ailleurs en font Partie, v.g. Nicolet.

Devant le problème de la sous-occupation des lieux, dû à une baisse de clientèle subite dans les années '60, nous n'avons conservé que Drummondville comme maison d'accueil pour Retraites FERMÉES.

Dès que les canadiens ont été en mesure de le faire, ils ont rejoint leurs confrères dans les MISSIONS EXTÉRIEURES: Ile de Vancouver (1901-1959), Malawi (1904-1959), Haïti. La province canadienne a pris comme responsabilité propre une partie de la PAPOUASIE NOUVELLE GUINÉE, en 1958. Mgr Gérard Deschamps s.m.m., évêque de Daru depuis 1967, a laissé sa place à Mgr Gilles Côté, s.m.m. le 14 mars 1999.

À Montréal, la congrégation possède un lieu privilégié de proclamation de la Bonne Nouvelle: le SANCTUAIRE MARIE-REINE-DES-COEURS; c'est ce que font aussi les confrères qui travaillent dans les PAROISSES et AUTRES MINISTÈRES qui nous sont confiés.

Comme bien d'autres, la congrégation fait face à un problème de renouvellement de son personnel, Les confrères sont très actifs, mais le vieillissement se fait sentir... LE RECRUTEMENT selon les modes traditionnels est pratiquement impossible... Que faire pour perpétuer l'esprit de Montfort? À l'écoute de l'Esprit, nous espérons, avec vous, trouver de nouvelles voies pour demain.

Jean-Louis Courchesne, s.m.m.
Montréal, le 28 novembre 1992


JG Source http://www.smrdc.org/jg/calend.htm

© 2004-2018 Sanctuaire Marie Reine des Coeurs. Tous droits réservés | Réalisation
Version pour
imprimante  Imprimer
Commentaires
Recommander
Menu